Sony Alpha 33, premier test.

Mon deuxieme compagnon du week end un Sony Alpha 33 … l’entrée de gamme de cette nouvelle génération d’Hybrides enfantés par la maison Sony. L’Alpha 33 inaugure une nouvelle gamme et sera bientôt rejoint par son grand frère Alpha 55. Cette gamme s’appelle SLT initiales signifiant miroir semi transparent.

Le concept est un boitier de type réflex avec un miroir mais pas de visée optique. Le miroir est semi transparant et laisse passer 30% de lumière à un capteur pour préserver l’autofocus des réflex à détection de phase. Au final, on a entre les mains un petit boitier à peine plus encombrant qu’un Panasonic G2 / GH1 plutôt bien fini agréable et pas trop « toc » au touché. L’écran orientable de 921600 pixels produit une image agréable, définie, c’est une réussite. Le viseur électronique est moins concluant, il fait « terne » à côté de l’écran externe. Les menus et l’ergonomie logicelle est plus classique et moins tape à l’oeil que les NEX n’est pas pour me déplaire. Au moins on a des boutons accessibles et un certains nombres de réglages nécessaire à garder le contrôle sur la machine. L’optique du kit de base un 18/55 f:3,5/5,6 fait un peu cheap surtout quand on la désolidarise du boitier, la baïonnette dont il est équipé est en plastique pas très rassurant.

Les images produites en Photo comme en vidéo sont très agréables voire éclatantes. Je me suis contenté de laisser le boitier en mode manuel ou priorité vitesse bloqué à 1/50s ou 1/100s en vidéo. La sensibilité n’a pas dépassé les 400 ISO même à l’ombre des plantes dans la serre. Je me suis souvent fait piéger par la mesure lumière qui est un poil moyenne et a du mal avec les forts écarts de luminosité liés à l’endroit, l’afficheur montre une image un poil trop en dessous de la réalité, vous verrez j’ai fait plein de surexposition (oui je sais c’est mal)

Le boitier tombe bien en main, le grip est plutôt bon, même si mon petit doigt a tendance à chercher un appuis qu’il ne trouve pas, j’en suis de toute façon persuadé une poigné qui se tient à la verticale reste plus agréable que les poignée horizontales des camescopes. La molete n’est pas cliquable c’est bien dommage vu qu’il n’y en a qu’une, sur ce point ça me manque un peu de pouvoir faire comme sur le GH1 et passer du contrôle du diaph à la vitesse d’un simple clic sur la molette. Sur l’Alpha 33 il faut passer par le maintien de la pression d’un bouton au dos.

Le gros plus de ce boitier c’est l’auto-focus, même s’il n’est pas irréprochable c’est une petite révolution dans le genre car on retrouve l’efficacité d’un AF de réfex en vidéo. Le suivi des sujets est assez efficace, et surtout nous n’avons pas les effets du pompage de mise au point des AF à détection de contraste aussi bons soient ils. Sur la vidéo que j’ai tourné rapidement ce dimanche, je me suis amusé à le piéger un peu sur des sujets difficiles (petite branche de fleurs sur un arrière plan à 50m) mais vous pourrez voir que c’est assez sympa, il est progressif et agréable, presque « cinématographique » pour passer d’un sujet à l’autre à grande ouverture. Par contre ça fait du bruit le micro enregistre tout les zigouigouis du moteur de mise au point … il faudra de toute façon penser à une prise de son séparée avant la sortie d’éventuelles optique « silencieuses ».

Côté truc qui fâchent, le buffer a l’air tout simplement rikiki, plusieurs fois en ayant fait des photos je me suis retrouvé à devoir patienter de trops longues secondes avant d’enregistrer une séquence vidéo, pourtant j’avais mis une carte rapide SDHC classe 10. Autre détail agaçant, sous l’écran un petit autocollant mets en garde contre le fait que la partie du dos du boitier peut se révéler très chaude … Je me suis « zut » encore une option « four » et ça n’a pas loupé il faisant un peu chaud sous la serre mais pas de quoi faire cuire un oeuf … et bien le boitier s’est mis en protection thermique, m’annonçant qu’il allait s’éteindre et que je pourrais le rallumer quand il aurait « refroidit » … no comment. Autre détail moyen le micro interne est vraiment très limite mais ont peut lui adjoindre un micro externe. Je n’ai pas trouvé trace de niveau manuel ni de sortie casque.

Côté photo c’est plutôt bon, je n’ai pas encore testé en basse lumière mais dans des conditions de belle lumière le résultat est joli tant qu’on ne recarde trop sérré, je n’ai pas pu traiter les fichiers raw pour le moment aperture étant encore à la bourre comme pour chaque nouveau boitier qui sort. Le Jpeg est plutôt traité « grand public » et fera des merveilles en tirage 10×15. Sinon, ça moutonne, ça lisse …

Au final la sensation globale sur le produit est plutôt bonne, le positionnement tarifaire est assez bon, à 750 € en kit avec le 18/55 c’est plutôt une bonne affaire, j’attend le grand frère l’Alpha 55 avec impatience. L’Alpha 33 se positionne comme un concurrent sérieux pour le G2 avec une vidéo full HD performante.

4 réponses à “Sony Alpha 33, premier test.

  1. Encore un bon test avec des remarques très pertinentes.
    Finalement si je comprends bien le grand frère 55 diffère seulement par un capteur de 16MP un mode rafale plus généreux et un GPS embarqué ?…
    Pour le reste, tu avoues t’être laissé avoir par des surex, mais les 2 boîtiers sont reconnus pour avoir une dynamique très moyenne . Peut-être faut-il donc utiliser la fonction DRO en permanence?… à voir.
    Il est également dommage que le miroir fixe absorbe 1/2 diaf; mais c’est inévitable avec cette technologie. On le regrettera en faible lumière.
    Sur ton test, on perçoit parfois un lissage conséquent. Perso j’ai du mal à admettre ces images lissée… et là, le lissage numérique semble quand même assez prononcé même avec tes prises standard. Parfois on décèle même un lissage accompagné d’une accentuation… En montant dans les ISO ça doit vite manquer de naturel.
    Sinon, dans l’ensemble, les images semblent flatteuses et équilibrées.
    Depuis le premier Alpha 100, Sony ne s’était jamais vraiment trop foulé en matière d’innovation. Saluons donc cette avancée technologique qui devrait aiguillonner un peu la concurrence… Espérons le en tout cas.

  2. Pingback: La revue de tests hybrides du jour : Sony A33/A55, Samsung NX100, objectifs micro 4/3 et Sony NEX - 24/09/10 | hybridcams.fr·

  3. Après avoir testé le sony ALPHA 55 j’avoue être assez bluffé pas son autofocus en videos, il est vraiment génial, je n’ai pas encore testé le GH2 mais j’ai hâte de voir les premiers retour avec un version Final GH2!!!!!! vite vite

    Au fait c’était un fake ou pas le hack ALPHA 55?
    Allez a+ et merci pour ces ptits test bien utiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s